Allemagne

  • Le roi Louis II de Bavière (* 25 août 1845 au château de Nymphenburg, + 13 juin 1886 au lac de Starnberg)

    Le roi Louis II grandit principalement au château de Hohenschwangau près de Füssen. À l’âge de 16 ans, Louis découvrit pour la première fois les opéras de Richard Wagner. Ils lui laissèrent une impression profonde et durable. Il accèda au trône à l’âge de 18 ans après la mort de son père. Il se concentra sur la promotion de la musique et de la culture. En effet, Louis prenait ses affaires gouvernementales très au sérieux, mais s’intéressait peu aux questions militaires. Il s’intéressait davantage à l’art, aux projets architecturaux et aux innovations techniques et avait une forte tendance au romantisme. Néanmoins, il dut faire deux guerres (en 1866 et 1870/71), moins pour des raisons politiques, mais plutôt en raison de pressions sociales.
    Ensuite, Louis II se retira de plus en plus de la vie publique et se fit à peine voir pendant la journée. Il préférait plutôt se promener la nuit et on l’appelait ainsi « Roi de la Lune ». Ce n’est que grâce à la construction de ses châteaux (Neuschwanstein, Linderhof et Herrenchiemsee) qu’il s’intéressait encore au monde extérieur, mais comme il dépensait toutes ses recettes royales et s’endettait, ses châteaux ne pouvaient être achevés. C’est pourquoi, en 1886, ses ministres l’ont déclaré fou. Louis fut ensuite transporté au château de Berg, au bord du lac de Starnberg, où il se noya dans des circonstances mystérieuses avec le Dr Bernhard von Gudden le 13 juin 1886.

    L’acte notarié
    Munich, le 10 septembre 1873 (contrat de vente)

    Herreninsel (aussi connu sous le nom de Herrenwörth), d’une superficie totale de 238 hectares, est la plus grande des trois îles principales du lac Chiemsee. Jusqu’à la sécularisation en 1803, l’île appartenait au couvent de Herrenchiemsee. Après la dissolution du diocèse du lac Chiemsee en 1808, l’île changea de propriétaires à plusieurs reprises. En 1870, l’île faillit être entièrement déboisée par un producteur de bois du Bade-Wurtemberg, propriétaire de l’île pendant une courte période. Heureusement, Louis II acheta l’île de Herrenchiemsee pour 350 000 florins le 10 septembre 1873 et sauva la forêt. L’idée de construire un château sur l’île naquit seulement en 1874/75, lorsque les plans de construction de Meicost Ettal ou Tmeicos Ettal, un palais résidentiel à l’image de Versailles, furent toujours plus excessifs, de sorte que la surface du chantier prévu dans la vallée du Graswang ne suffît plus. C’est ainsi que Louis II délocalisa son « Versailles » vers l’île de Herreninsel sur le lac Chiemsee.

    Louis II lui-même n’était pas présent pour signer le contrat de vente devant le notaire Karl Hacker à Munich, mais il avait chargé son secrétaire Lorenz von Düfflipp de passer la vente. Par conséquent, la procuration signée par le roi lui-même est jointe à l’acte notarié.

    StAM (EIH) étude notariale Munich III, numéro de registre 2391/1873
    Original, papier, agrafé, 33 x 22 cm

  • Wilhelm Conrad Röntgen (* 27 mars 1845 à Lennep près de Remscheid, Rhénanie, + 10 février 1923 à Munich)

    Découvreur des rayons X, Wilhelm Conrad Röntgen naquit le 27 mars 1845 en Rhénanie, fils d’un fabricant de tissus. En 1848, sa famille s’installa aux Pays-Bas, pays d’origine de la mère de Wilhelm. Il passa son enfance et sa jeunesse à Apeldoom. Après ses études techniques à Utrecht, il étudia d’abord l’ingénierie, puis la physique à Zurich. Ses activités scientifiques l’amenèrent à Würzburg, Strasbourg, Hohenheim près de Stuttgart et Giessen. En 1888, il obtint enfin la chaire de physique à l’Université de Würzburg, où il découvrit les célèbres rayons X, aujourd’hui appelés rayons Röntgen. L’une de ses toutes premières photos à l’aide de rayons X était celle de la main de son épouse. Pour cette percée médicale, il reçut plusieurs prix et, finalement, le premier prix Nobel de physique en 1901. De 1900 à son statut émérite, Röntgen fut professeur à l’Université de Munich. Il mourut en 1923, quatre ans après la mort de sa femme, à Munich. Conformément à son testament, il trouva sa dernière demeure dans l’ancien cimetière de Giessen, où ses parents sont également enterrés.

    L’acte notarié
    Munich, le 23 février 1903 (acte d’adoption)

    En janvier 1872, Röntgen épousa Anna Bertha Ludwig, fille d’un aubergiste de Zurich. Le mariage restait sans enfant, mais le 23 février 1903, le couple décida d’adopter Josephina Bertha Ludwig, la nièce d’Anna Bertha, qui vivait dans la maison de la famille Röntgen depuis 1887 et était élevée par le couple. Josephina Ludwig fut adoptée à l’âge de 21 ans. On décida que son nouveau nom « Röntgen » serait ajouté à son ancien nom de famille « Ludwig » et qu’elle serait exclue de la succession légale. Néanmoins, Röntgen et son épouse désignèrent leur fille adoptive héritière dans leur testament, à côté d’amis, de domestiques, d’institutions caritatives et de la ville de Lennep.

    StAM (EIH) étude notariale Munich II, numéro de registre 1903/770 (K 2592)
    Original, papier, agrafé, 33 x 22 cm

  • Georg Franz Josef Luitpold Maria de Bavière (* 2 avril 1880 à Munich, 31 mai 1943 à Rome)

    En 1897, Georg de Bavière, petit-fils de l’empereur François-Joseph d’Autriche, entra dans l’armée bavaroise en tant que lieutenant affecté au régiment d’infanterie des sauveteurs et fut promu au grade de major. Pendant la Première Guerre mondiale, Georg de Bavière combattit sur le front occidental et sur le front oriental. Il obtint la Croix de fer, d’autres décorations et le grade de colonel. En 1919, Georg commença à étudier la théologie à Innsbruck et fut ordonné prêtre catholique le 21 mars 1921. Par la suite, il obtint un doctorat en droit canonique. Il poursuivit ses études religieuses à Rome et obtint son diplôme en 1925 à l’Académie pontificale ecclésiastique. Dans la Cité du Vatican, il fut nommé protonotaire apostolique. Tout au long de son séjour à Rome, Prince George vécut à la Villa San Francesco avec les Frères franciscains de Waldbreitbach, qui se consacraient à soigner les malades.

    Le testament

    Georg de Bavière mourut à l’âge de 63 ans à Rome et fut enterré au cimetière allemand Campo Santo Teutonico. On dit qu’il est mort de la tuberculose, contractée pendant qu’il soignait les malades. Dans son testament, il laissa de l’argent pour de nouvelles portes en bronze de la Basilique Saint-Pierre. Sa donation finança entre autres les célèbres œuvres d’art « Porte de la mort » construite par le sculpteur Giacomo Manzù et « La Porte des Sacrements » construite par le sculpteur Venanzo Crocetti.

    StAM AG étude notariale Munich, numéro de registre 1943/4678
    Original, papier, 33 x 22 cm

Recherchez des actes d’autres pays :

Notre site web utilise des cookies. Ils sont principalement destiné à des outils d'analyse et pour vous fournir une meilleur experience utilisateur.